actualités

Annonces

Hôpital Foch – Suresnes 92150

Le service de neurologie (USINV-UNV) de l’Hôpital Foch recherche une orthophoniste à mi-temps pour compléter le 0.8 etp déjà présent.

Bilans, prises en charge et orientation de patients en phase aiguë (aphasie, dysarthrie, reprise de déglutition, NSU, fonctions supérieures…).                                                                      Intervention ponctuelle dans les autres services (neurochirurgie, etc.)

Poste à pourvoir début juin 2016. Salaire et congés selon la CC51

Pour toute information contacter : Caroline ou Cécile (orthophonistes) au 0146 25 25 46 ou par mail ( <mailto:c.jaquet@hopital-foch.org>c.jaquet@hopital-foch.org ou  <mailto:c.mercy-fevrier@hopital-foch.org>c.mercy-fevrier@hopital-foch.org )

Candidature à envoyer à Frédéric Bourdain, chef de service <mailto:f.bourdain@hopitalfoch.org> f.bourdain@hopital-foch.org

 

Accessibilité aux cabinets libéraux

La Loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées pose les conditions matérielles de l’accès des personnes handicapées aux établissements recevant du public, dont les cabinets professionnels libéraux font partie, en 5ème catégorie. Les normes posées par cette loi doivent être effectives au 1er janvier 2014, mais des dérogations sont possibles

    Texte intégral de la loi

Les aménagements requis par cette loi ne sont pas sans poser d’énormes difficultés quand à la mise aux normes de nos locaux professionnels, particulièrement dans les zones urbaines, ce qui est le cas de la grande majorité des cabinets libéraux de notre région. Pour preuve, l’état lui-même a édité un guide rédigé par la Délégation ministérielle à l’accessibilité, émanant du Ministère de l’Egalité des territoires et du logement, et du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie : ce guide édicte souvent des règles moins strictes et moins sévères que le texte de la Loi, ainsi que des conditions d’obtention de dérogations à ses propres règles.

  Télécharger le guide: Les locaux des professions libérales: réussir l’accessibilité

  

Le gouvernement a ensuite annoncé le 26 février 2014 la possibilité pour les professionnels de santé de bénéficier d’un délai supplémentaire jusqu’à 3 ans pour mettre aux normes leur cabinet, à la condition de s’engager sur un calendrier précis de travaux d’accessibilité, Ad ’AP.

La mise en place de ce calendrier d’Ad ‘AP a nécessité la parution de plusieurs textes d’application, dont le dernier est paru le 20 décembre 2014 au Journal Officiel. Ces textes ont apportés des modifications au texte de loi initial, comme aux normes exigées.

    Portail du gouvernement: http:/gouv.fr

Accessibilité: mode d’emploi

« Est considéré comme accessible aux personnes handicapées un ERP existant ou créé dans un cadre bâti existant, permettant, dans des conditions normales de fonctionnement, à des personnes handicapées, avec la plus grande autonomie possible, de circuler , d’accéder aux locaux et équipements, d’utiliser les équipements, de se repérer, de communiquer et de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement ou cette installation a été conçu. Les conditions d’accès des personnes handicapées doivent être les mêmes que celles des personnes valides ou, à défaut, présenter une qualité d’usage équivalente. »

Plusieurs cas de figures:

1. Votre cabinet n’est pas aux normes au 31 décembre 2014 et ne le sera pas avant le 27 septembre 2015 ou ne le sera jamais :

Vous devez déposer un agenda d’accessibilité afin de demander une ou plusieurs dérogations. Il faut remplir la demande d’autorisation de construire, d’aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) Cerfa 13824*03 (ou Cerfa 15246*01 si vous avez plusieurs cabinets), et la transmettre à la mairie en 4 exemplaires et en copie à la commission communale pour l’accessibilité*. Le dossier doit être déposé avant le 27 septembre 2015.

Si votre cabinet n’est pas aux normes et que les travaux sont soumis à permis de construire, vous devez compléter « le dossier spécifique » à transmettre à la mairie en 4 exemplaires et en copie à la commission communale pour l’accessibilité* avant le 27 septembre 2015.

2. Votre cabinet n’est pas aux normes au 31 décembre 2014 mais le sera pour le 27 septembre 2015 : Il faut remplir le Cerfa 15247*01 qui sera à transmettre à la préfecture en un exemplaire et à la commission communale pour l’accessibilité* avant le 27 septembre 2015.

3. Votre cabinet est aux normes au 31 décembre 2014 :

Vous devez transmettre à la préfecture et à la commission communale pour l’accessibilité* avant le 1er mars 2015, une attestation d’accessibilité (modèle à personnaliser) d’un ERP de 5ème catégorie conforme au 31 décembre 2014 vous exemptant d’AD’AP. 

 

Terrisanté: des solutions numériques au service de la santé

Le projet TerriS@nté vise à améliorer la coordination des parcours de soins entre la ville et l’hôpital, grâce au déploiement massif de solutions numériques qui facilitent en même temps le travail des professionnels et l’accès aux soins des patients, tout en veillant à la réduction des inégalités de santé.

L’ARDOC et TerriS@nté

L’Association Régionale pour le Déploiement des Outils Communicants (ARDOC), mandatée par les URPS y adhérant – URPS biologistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, médecins, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes – est un acteur partenaire du projet TerriS@nté.

Afin de garantir l’adéquation de la plateforme TerriS@nté et des services associés aux besoins des acteurs du monde libéral, l’ARDOC assure un rôle d’animateur auprès des professionnels de santé libéraux du territoire concerné par le projet et relaye entre autres les attentes des professionnels de santé libéraux de terrain en termes de gain de temps et de qualité de prise en charge.

Toutes les informations sur le site de l’ARDOC pour le projet Terrisanté

 

Une réunion URPS-Orthophonistes / OGDPC : où en est-on avec le DPC ?

Le 30 janvier 2014, l’OGDPC avait invité les présidents des Conseils régionaux des Ordres professionnels et les présidents d’URPS à une réunion des « promoteurs de DPC ».

En effet, comme le montre le schéma ci-dessous, l’OGDPC a de multiples partenaires, et, parmi ceux-ci les URPS afin de promouvoir le DPC, assurer l’information des professionnels et aider à la mission de contrôle des ARS.

dpc1

 

Les textes officiels qui définissent  cette mission sont cités ci-dessous :

 

L’OCDPC annonce  que « l’objectif global de  professionnels  de santé à former  a été atteint en 2013 »

Qu’en est-il pour les orthophonistes ?

 

 dpc3

Quatre régions seulement  ont formé plus de 10% des orthophonistes exerçant sur leur territoire.

–          L’Ile-de-France  avec 583 orthophonistes formés   a assuré la moitié  du nombre  France entière  des professionnels formés.

–          La Bourgogne

–          La Haute et la Basse Normandie

Bien sûr ces chiffres ne tiennent compte que des professionnels libéraux, c’est-à-dire  ayant un statut libéral ou mixte avec moins de 50% en salariat.

dpc4

 

Ainsi seulement 1054 orthophonistes ont pu profiter en 2013 du crédit  formation DPC. Nous aurions pu supposer que le reliquat de l’enveloppe accordée aux orthophonistes irait grossir l’enveloppe 2014. Mais hélas ! ce n’est pas la règle aplliquée par l’OGDPC : le reliquat tombe dans le pot commun et va à la profession qui « en aura besoin ».

Et 2014 ?

L’enveloppe accordée aux orthophonistes se situe aux alentours de 3 millions d’euros.  Le forfait individuel  n’a pas changé depuis l’an dernier : 852 euros  qui se décomposent comme suit : 420 euros pour payer la formation de 4 demi-journée maximum et 432 euros pour l’indemnisation  du professionnel pour perte d’exploitation. Ainsi,  cette enveloppe pourra payer et indemniser un peu moins de 20 %  des orthophonistes  libéraux.

Les autres professions :

Médecins : 100 millions d’Euros  forfait individuel : 2 990 €

Dentistes :  environ 40 millions d’Euros  forfait : 1 015 €

Pharmaciens : 15millions d’Euros  forfait : 1 350 €

Infirmiers : 20 millions d’euros  forfait : 1 065 €

Kinés :  environ 8 millions d’ euros  forfait : 955 €

Pédicures-podologues : forfait : 1 290 €

Sages-femmes : forfait : 1 375 €

Orthoptistes : forfait : 930 €

Orthophonistes :  environ 3 millions d’€  forfait 852 €

Conclusion : pour ne pas faillir à sa mission d’information  et de promotion du DPC, l’URPS fera suivre aux orthophonistes qui lui ont fourni leurs coordonnées électroniques,  les annonces de sessions ayant lieu en Île-de-France que les organismes de formation  lui feront connaître.